Le GAN cesse ses activités sur le marché de croissance Euronext de Dublin

La société de technologie de jeux d’argent en ligne GAN devrait se retirer du marché Euronext Growth à Dublin la semaine prochaine après l’approbation récente des actionnaires, selon le Sunday Times. La société reste tout de même partenaire du Club Poker Manager pour le king5 organisé par Winamax.

Fondé en 2002, GAN développe et fournit des logiciels, des services et des contenus de jeux et de paris sur Internet à des clients B2B opérant en Europe et aux Etats-Unis.

L’entreprise affirme que ses revenus ont augmenté de plus de 100 % depuis la libéralisation des paris sportifs aux États-Unis et la légalisation de cette pratique au New Jersey et dans de nombreux autres États.

GAN cessera pourtant d’offrir ses actions sur le marché de Dublin à partir de 7 heures du matin, heure locale, mercredi. La société avait été introduite sur Euronext Growth en novembre 2013.

Commentant leur décision de se retirer du marché boursier irlandais, le PDG de la société, Dermoot Smurfit, a déclaré qu’il n’y avait « aucune activité commerciale en cours. Zéro. » L’exécutif a ajouté que flotter sur ce marché  » était une perte de temps, d’énergie et de frais généraux administratifs « . M. Smurfit détient 10,4 % des actions de la société. Les actionnaires du GAN ont approuvé le projet de radiation lors de l’assemblée annuelle du fournisseur iGaming qui s’est tenue à Londres la semaine dernière.

Un examen stratégique

Des nouvelles concernant la cessation des activités du GAN à Dublin sont arrivées quelques mois après que la société a annoncé qu’elle avait lancé un examen stratégique de ses options qui pourrait aboutir à une vente de l’entreprise ou à son introduction en bourse aux Etats-Unis. GAN a fait appel à Union Gaming comme conseiller financier pour l’assister dans cette révision.

L’entreprise a déclaré en mars dernier, lorsqu’elle a appris pour la première fois l’existence de son examen, qu’elle n’était pas en pourparlers avec des tiers intéressés à l’acheter, mais qu’elle était à l’affût des occasions qui se présentaient. M. Smurfit souligne que le fournisseur de technologie de jeu interentreprises poursuit l’examen de ses options. Le dirigeant a poursuivi en disant qu’il était lui-même « motivé par l’option d’introduire les actions de GAN aux Etats-Unis, où le plafond d’évaluation des sociétés de logiciels d’entreprise est beaucoup plus élevé ».

GAN et les paris sportifs US

GAN est entré en service sur le marché des paris en ligne du New Jersey en septembre 2018, soit trois mois après que l’État ai légalisé cette pratique sur son territoire. M. Smurfit a déclaré lors de l’assemblée générale annuelle de la société la semaine dernière que GAN s’est « résolument concentré sur l’opportunité de profiter de l’augmentation des paris sportifs sur Internet aux Etats-Unis » et que depuis le début des opérations de paris réglementés, les revenus de ses clients ont considérablement augmenté. L’exécutif a ajouté que 2018 a été une année charnière pour le fournisseur de technologie et qu’il croit que « 2019 sera une autre année d’énormes progrès opérationnels et financiers » qui seront, eux aussi, entraînés par l’industrie naissante des paris sportifs aux États-Unis, qui est prête à croître considérablement avec la légalisation des paris au Montana, Indiana, Iowa, Tennessee, et Illinois depuis le début de l’année. GAN s’est associé à Parx Casino en Pennsylvanie pour le lancement des jeux d’argent sur Internet et a étendu sa relation avec l’opérateur de paris sportifs fantastiques FanDuel pour déployer sa plate-forme dans certains états américains.