Les boissons nationales du Pérou

Le Pérou est un berceau de la gastronomie fusion ainsi qu’un vrai trésor pour les fans de sites archéologiques et culturels. Cependant, ce n’est pas seulement l’exquise cuisine nationale et l’incroyable citadelle de montagne du Machu Picchu dont le Pérou doit être fier, mais aussi ses boissons nationales qui sont de grands monuments de culture nationale.

Le cocktail Pisco Sour représente le joyau de ces boissons et sert de symbole de la culture péruvienne avec les 1 autres boisson nationale très prisée, l’Inca Kola.

Ensemble, ces 2 créations péruviennes font partie intégrante de l’histoire, de la culture et de la vie sociale péruviennes, et c’est exactement pour cette raison que votre séjour au Pérou devrait inclure le plaisir d’un ou plusieurs des rafraîchissements nationaux mentionnés ci-dessus.

Le Piscot Sour

Le Pisco Sour est la boisson nationale du Pérou et à travers les siècles, ce rafraîchissement alcoolisé est devenu partie intégrante de l’identité culturelle péruvienne, à tel point qu’il a même une journée consacrée à sa célébration ; Pisco Sour Day (1er samedi de février). Étonnamment fort mais rafraîchissant, ce joyau national, est fait à partir d’eau-de-vie locale comme le Pisco, de blanc d’œuf, de sucre et de jus de citron fraîchement pressé. C’est vraiment est un cocktail à essayer pour tout touriste.

Cependant, il n’a pas toujours existé. La viticulture au Pérou a commencé à l’époque coloniale, lorsque les variétés de vin étaient importées d’Espagne, mais la production de Pisco n’a commencé qu’au XVIIe siècle, lorsque le roi a interdit tous les vins originaires du Pérou, laissant ainsi un énorme surplus de raisins qui à son tour a cédé sa place au Pisco. Aujourd’hui, les régions d’Ica et de Pisco sont, comme son nom l’indique, dédiées à la production de vin et de Pisco. En fait, ce sont les plus grands producteurs péruviens en raison du climat extraordinaire qui règne dans ces régions. Pendant votre séjour au Pérou, il est recommandé de visiter ces deux régions viticoles et de s’informer sur le processus de fabrication intéressant du vin et du Pisco, ainsi que, bien sûr, de goûter les différentes sortes. En général, il est recommandé de ne pas manquer le célèbre cocktail péruvien, qui a reçu d’excellentes critiques de la part d’anciens touristes, tout en voyageant dans ce pays étonnant de l’Inca.

L’Inca Kola

Une autre boisson qui est considérée comme une partie importante de la culture péruvienne est la boisson gazeuse appelée Inca Kola. Depuis 1935, année où un couple d’immigrants britanniques, les Lindley’s, a lancé une nouvelle boisson gazeuse à base de l’herbe locale sucrée et fruitée Hierba Luisa, Inca Kola a été unique en son genre. Avec son goût fruité sucré que beaucoup d’étrangers associent à la gomme à mâcher, et sa couleur jaune vif, l’Inca Kola se distingue de toutes les autres boissons gazeuses sur le marché.

En fait, depuis le début, Inca Kola a offert avec son nom et ses ingrédients locaux une alternative nationale au Coca-Cola importé de l’étranger, parlant ainsi au côté nationaliste des péruviens. Le fait que l’Inca Kola a été promu par l’utilisation d’expressions telles que « Boisson du Pérou », « Saveur nationale » et ainsi de suite, ça n’a fait qu’ajouter au fort sentiment de nationalisme et a évidemment fait de ce soda sucré une partie intégrante de la culture péruvienne. Lorsque la Coca Cola Company a réalisé en 1997 qu’elle ne pouvait pas rivaliser avec le fort nationalisme péruvien associé à l’Inca Kola, elle s’est associée à eux. Aujourd’hui, Inca Kola n’est pas seulement une icône nationale, mais aussi la boisson gazeuse la plus vendue au Pérou, dépassant le Coca-Cola, ce qui en fait une véritable expérience péruvienne pour profiter d’un verre de cette pièce unique et très précieuse du nationalisme.

Continuer la lecture: https://www.courrierinternational.com/article/2006/03/30/inca-kola-le-soda-patriote